Exemple de crime contre l`humanité

Dans la Charte de Nuremberg, la discrimination se limitait à des motifs politiques, raciaux ou religieux, mais des définitions plus récentes, telles que celle du statut de Rome, élargissent le concept pour inclure la nationalité, l`ethnicité, la culture et le genre comme des formes interdites de Discrimination. Ces crimes comprennent le meurtre, la torture, la violence sexuelle, l`esclavage, la persécution, la disparition forcée, etc. Des milliers de victimes désespérées luttent encore pour obtenir la justice, la réparation et la reconnaissance depuis longtemps. La CPI n`a compétence que sur les crimes contenus dans son statut-génocide, crimes de guerre et crimes contre l`humanité-qui ont été commis sur le territoire d`un État partie au statut de Rome, lorsqu`un État non partie renvoie une situation dans son pays à la Tribunal ou lorsque le Conseil de sécurité des Nations Unies renvoie une affaire à la CPI. C`est ce qu`on appelle la limitation légale ou, parfois, «prescription. Le procès de l`ICC de son mari, l`ancien Président Laurent Gbagbo, devrait débuter en novembre. Secrétaire d`État, l`informant que le régime du roi Léopold dans les États libres du Congo était responsable des «crimes contre l`humanité. Mais la Turquie a refusé de ratifier le traité de Sèvres, signé le 10 août 1920, qui imposait l`obligation d`abandonner ceux qui étaient réputés responsables des persécutions des Arméniens. En 2008, l`initiative crimes contre l`humanité a été lancée par le professeur leila Nadya Sadat au Whitney R. En effet, si des groupes terroristes responsables d`atrocités peuvent être tenus responsables des crimes contre l`humanité, pourquoi pas les familles de criminels organisés, les gangs de motards et les tueurs en série individuels? La plus grande différence est que la CPI est permanente – et même si les États-Unis, la Russie, la Chine n`ont pas ratifié le traité, ils ont conféré la compétence à la Cour dans les cas du Soudan et de la Libye.

Les États-Unis n`ont pas joint dans la dénonciation, avec U. Après la guerre, les alliés victoriens tentèrent de poursuivre les responsables turcs pour ce qu`on appelait les «expulsions et massacres» des Arméniens. Ce qui n`est pas légal, cependant, est de combattre ou de tuer quelqu`un-même si cette personne est une cible militaire-alors que derrière les lignes ennemies en déguisement. Tous les tribunaux ont pris des années pour mener des enquêtes et des procès-la CPI doit adopter des réformes majeures pour résoudre ce problème. Les conventions de la Haye de 1899, et 1907, ont abouti à une série de traités internationaux qui définissent les crimes de guerre et définissent certaines règles pour s`engager dans la guerre. En cas de violation du droit international relatif aux droits de l`homme, c`est l`État qui est tenu pour responsable, alors que dans le cas des crimes contre l`humanité, les individus sont les auteurs et ce sont eux qui sont tenus pénalement responsables. La résolution 1674 du Conseil de sécurité, adoptée par le Conseil de sécurité des Nations Unies le 28 avril 2006, «réaffirme les dispositions des paragraphes 138 et 139 du document final du Sommet mondial sur la responsabilité de protéger les populations contre le génocide, la guerre l`épuration ethnique et les crimes contre l`humanité». En tout état de cause, la surveillance a été corrigée quelques mois plus tard dans la loi No du Conseil de contrôle. Les listes d`actes punissables de crimes contre l`humanité ne sont pas les mêmes dans les différentes définitions des crimes contre l`humanité. Il a dit: «les 20 dernières années ont été presque une révolution dans le développement de la justice internationale, et en particulier la justice pénale internationale. Il est donc soutenu que la colonisation européenne des Amériques ne saurait se résumer à un événement en particulier, mais au cours des siècles de violence qu`elle a inspirés.

Ils veulent blesser tout un groupe de gens qu`ils n`aiment pas. Le Tribunal pénal international pour le Rwanda a le pouvoir de poursuivre les personnes responsables des crimes suivants lorsqu`ils sont commis dans le cadre d`une attaque généralisée ou systématique contre toute population civile à l`échelle nationale, politique, ethnique, raciale ou religieuse Motifs.